Son histoire

 

Les premières traces du château de Montfa remontent à 1255, où le vicomte Isarn de Lautrec hérite du domaine avec les seigneuries de Saint-Germier et Montredon.

 

En 1325, il voit passer plusieurs propriétaires dont les vicomtes d'Arpajon, puis en 1439, c'est Gaston de Foix qui l'achète.

 

En 1457, un sixième de ses terres sont confiées à Antoine de Toulouse-Lautrec, qualifié de Chevalier, vicomte de Lautrec et Seigneur de Labruguière.

 

A partir de 1569, ses propriétaires participent abondamment aux guerres de religions. Il a vu passer en ses murs des garnisons du prince de Condé et d'Henri de Navarre. Le 13 Juin, les protestants pénètrent ses terres, ... il est alors brûlé et démoli.

 

En 1580, on achève sa reconstruction mais le vicomte de Turenne l'assiège à nouveau le 29 août.

Le 3 Novembre 1591, il est à nouveau pris par la cavalerie et l'infanterie de Castres.

 

Au début du XVIIIe siècle, le château passera aux mains de la famille de Brunet de Castelpers mais la famille de Toulouse-Lautrec gagnera son procès et récupèrera le château une dizaine d'années avant la révolution.

A la mort d'Alphonse de Toulouse-Lautrec en 1913 le château est laissé à l'abandon. IL sera alors dépouillé de ses meubles, des voutes, manteaux de cheminées....

 

Ses dimensions


 

Un quadrilatère inégal de 34 mètres mon plus grand côté (face Nord) et de 25 mètres environ sur le plus petit (face sud). A l'intérieur, on distingue au sol, 3 salles de 8.30 mètres, 9.20 mètres et 15 mètres environ au nord, l'emplacement d'anciens fours et cheminées qui ont été enlevés.

 

A l'extérieur, outre une tour au sud-ouest, d'un diamètre intérieur de 4.50 mètres, (rotonde d'une ancienne Chapelle destinée à Saint Eugène), on trouve aussi une échauguette d'angle au nord-ouest et un mâchicoulis protège l'entrée.

 

Les anciens fossés sont larges en moyenne de 8 à 9 mètres et profonds de 4 mètres. Un pont  les enjambe et donne accès à son entrée principale.                       

Son architecture : quelques éléments remarquables

Photo de l'échauguette, datant de l'été 2018
Vue du pont côté Sud (photo de 2018)
Tour Nord après réfection de l'arase et de la génoise par l'entreprise Albert & Fils en 2021

 - L'angle nord-ouest est flanqué d'une échauguette anciennement recouverte d'une toiture en poivrière.
 


 

 

 

 

                                                                    

 

 

- Le pont d'accès en pierres : il est en relativement bon état, il enjambe les fossés et orne magnifiquement l'entrée du château.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                           

 

- La tour Nord-est est la plus haute : La partie extérieure est bien conservée, seul les murs intérieurs se sont effondrés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- L'intérieur de la cour est envahi par la végétation, ce qui a permis de conserver et protéger certains éléments comme le puits-citerne.